La Nef de VénusAgrandir l'image

La Nef de Vénus

20,00 € TTC

DI373

9782367011547

I.D. l'Édition

Nicolas Mengus nous fait voyager dans l'érotisme de l'est de la gaule et de l'empire romain, où les phallus sont légions.

Plus de détails

Prêt à expédier


Fiche technique

FETICHELivres
MARQUEI.D. l'Édition
POURElle, Lui

En savoir plus

Dans l'imaginaire collectif, l'Antiquité n'a guère de limites en matière de sexualité. Les orgies n'y son-elles pas quotidiennes ? Les innombrables phallus ou scènes érotiques, y compris dans des lieux publics, ne sont-elles pas la preuve de cette absence de pudeur ?

La représentation d'organes génitaux féminins et masculins existe déjà à la Préhistoire. On en ignore la signification réelle, mais il est fort probable qu'elle soit en lien avec le soucis permanent de fertilité, de fécondité. Cette préoccupation se retrouve dans l'Antiquité, au travers d'ex-voto sexués ou du dieu Priape qui protège jardins et vergers. Son énorme phallus en assure la défense, contre les voleurs, mais aussi contre les envieux. En effet, le phallus/fascinus n'est-il pas un puissant moyen de se protéger du Mauvais Œil ? Pour les Antiques, le pouvoir de fascination est une réalité scientifique, pas une superstition.

Le rire, même gêné, a également le pouvoir de détourner de soi le regard malégique de l'envieux. Les scènes érotiques que l'on retrouve aussi bien sur des lampes à huiles, sur des peintures murales ou des manches de couteaux sont-elles uniquement destinées à exciter le désir sexuel ? Leur iconographie, souvent outrancière et humoristique, est-elle destinée à provoquer un rire apotropaïque ?

La représentation d'un sexe, qu'il soit féminin ou masculin, peut donc être en lien avec les croyances religieuses, les connaissances scientifiques et l'érotisme pur. Elle répond donc à des codes, mais aussi à des tabous. Les Antiques n'ont pas l'habitude de se montrer nus en dehors du stade et des thermes. Ils ont, tout comme nous, leurs interdits. Quels sont-ils ?

Ainsi, l'art érotique antique, dans l'Est de la France actuelle comme dans le reste de l'Empire romain, nous ouvre un monde méconnu que cet ouvrage invite à explorer.

Ce livre nous mène sur les pistes sexuelles ancestrales au travers de figures phalliques Antique. Érotisme et mauvaise œil dans l'est de la gaule et l'empire romain.

Format 22 x 28cm
127 pages
Avec illustrations

Avis


Cliquez ici pour donner votre avis